06/07/2018 - Reportages

par etienne visart

Vendre ou acheter une automobile aux enchères ?

Les avantages et les inconvénients !

Si l’Internet a permis de populariser l’achat et la vente aux enchères pour une très importante diversité de produits neufs ou d’occasion, par contre pour des biens de très grande valeur, des automobiles d’exception, des antiquités et des œuvres d’art, par exemple, le passage par des spécialistes des enchères reste l’un des meilleurs moyens pour maximiser son gain.

Longines World’s Best Racehorse

MONACO MAI 2018 - 1984 TOLEMAN-HART TG184 RACING MONOPLACE  Vendue € 1,610,000 (Estimation : €750,000-1,000,000)

C’est particulièrement vrai pour des automobiles très rares et pour d’anciennes voitures de collection, même si ces transactions peuvent aussi s’effectuer à travers d’autres canaux comme les particuliers, les concessionnaires agréés par les constructeurs et les vendeurs indépendants. Il faut cependant être sur ses gardes et privilégier les maisons de ventes aux enchères dont la réputation est internationalement reconnue comme excellente car, comme dans tous les domaines, des escrocs ont envahi ce secteur très porteur. En 2016, en France, l’automobile a représenté presque la moitié de tous les biens adjugés, mais la plupart d’entre elles provenaient de flottes de loueurs. On n’a pas tous les jours une Ferrari 250 GTO sous la main !

La maison américaine Sotheby’s, les maisons françaises Artcurial, Artprice et Piasa ou les maisons anglaises Bonhams et Christie’s (cette dernière appartient au groupe français Artémis de François Pinault depuis 1998), entre autres, figurent dans le peloton de tête des maisons de ventes aux enchères. Elles affichent chacune un total annuel de ventes de plusieurs milliards de dollars et possèdent des salles de vente et des bureaux installés depuis parfois très longtemps non seulement sur les grandes places traditionnelles (New York, Paris, Londres, etc.), mais aussi plus récemment dans des marchés en pleine croissance (Chine, Émirats arabes unis, Inde, Russie, etc.).

Toutes les maisons d’enchères ne sont pas identiques et toutes ont plus ou moins leurs spécialités. Pour l’automobile, on découvre notamment Bonhams dont le directeur du département automobiles de collection pour l’Europe, d’origine britannique, vit en Belgique : Philip Kantor. Si on peut le croiser à Paris, Chantilly, Londres ou Monaco, entre autres, il est aussi présent au Zoute Grand Prix depuis 2013 et, surtout, bien placé pour parler du sujet.

Longines World’s Best Racehorse

MONACO MAI 2018 - 1955 JAGUAR XK140 SE MICHELOTTI COUPÉ  Vendue € 356,500
(ESTIMATION : €20,000-50,000)

TRANSPARENCE TOTALE

Quand on sait que la maison Bonhams fête cette année son deux-cent-vingt-cinquième anniversaire, on devine aisément qu’il y a donc une longue tradition et, surtout, une excellente connaissance du processus des enchères ainsi qu’une énorme expérience, même si l’automobile figure forcément à son catalogue depuis nettement moins longtemps que d’autres biens. Cela se traduit notamment par une transparence totale dans les relations et dans les transactions avec ses clients dont certains collaborent avec elle depuis plusieurs générations. « Nos méthodes de travail, nos procédures et nos mécanismes sont parfaitement connus de tous, notre commission est claire, nous ne cachons rien, nous respectons de la même manière autant les vendeurs que les acheteurs et nous nous refusons de jouer aux enchères fictives pour faire monter le prix d’un bien. » Philip Kantor est catégorique sur ces points. « Nous n’allons pas mettre notre tradition et notre réputation en jeu par des attitudes et par des pratiques qui ne sont pas conformes à nos principes, à nos règles.»

Lorsqu’un vendeur se présente avec son bien, la première étape consiste à l’expertiser sous toutes les coutures par un expert de la marque pour fixer une première estimation. Les maisons d’enchères au contraire des marchands et certains négociants ne sont en effet pas propriétaires des biens qu’elles vendent et ne les ont pas restaurés. Le bénéfice ou la commission en cas de vente est aussi totalement transparent au contraire de celui des autres acteurs du secteur. Elles défendent les intérêts du client en vue d’obtenir le meilleur prix pour ce dernier lors de l’adjudication de son bien moyennant une commission se situant entre 10% et 5% selon la valeur du bien et fixée entre les deux parties au paravent. Pour une automobile, par exemple, elles vont vérifier l’état général, effectuer un roulage systématique et rédiger un descriptif très détaillé, mais il est hors de question pour elles de démonter un moteur ou une boîte de vitesses. C’est la raison pour laquelle elles ne donnent aucune garantie. Si garantie il y a, elle est parfois donnée par le vendeur quand il s’agit d’un professionnel de l’occasion et ils sont nombreux à passer par l’intermédiaire des maisons d’enchères surtout pour leurs achats. Ces dernières possèdent en effet un bon carnet d’adresses, offrent une bonne visibilité, disposent d’installations propres et bien situées (salles ou lieux stratégiques), vont faire de la publicité dans différents supports et vont réaliser un catalogue le plus complet possible sur les biens proposés. Sans compter qu’un environnement composé de nombreuses voitures de haut niveau attire plus de clients potentiels.

Longines World’s Best Racehorse

Vente record du monde Ferrari 250 GTO pour plus que $38 millions.

Longines World’s Best Racehorse

GRAND PALAIS PARIS FEVRIER 2018 - MINERVA TYPE K 40 HP LIMOUSINE/TORPÉDO TRANSFORMABLE 1907 
Vendue € 603,750 (ESTIMATION : €350,000-450,000)

Filet de sécurité.

Philip Kantor insiste à propos du catalogue et du rapport d’expertise. « Dans le catalogue de nos ventes, les automobiles sont toujours décrites dans les moindres détails et avec de nombreuses photos prises par nos soins. Selon les ventes, un catalogue fait facilement 200 à 300 pages et contient des informations historiques sur la voiture, mais pas seulement les caractéristiques et les données du constructeur, aussi sur l’histoire personnelle de la voiture mise en vente avec le nombre de propriétaires (et leurs noms si on nous autorise de les publier), son palmarès si elle a participé à des compétitions. Les voitures de collection de très haut niveau, qui datent en général de plus de 40 ans et parfois jusqu’à 100 ans, proviennent généralement de grandes familles et n’apparaissent le plus souvent que dans des ventes aux enchères. Quant aux rapports d’expertises ou ‘condition report’, ils sont toujours à la disposition des acheteurs. Ils ont été réalisés en interne par nos spécialistes dont la plupart ont une spécialité ou une marque de référence. »

Chez Bonhams et chez les grandes maisons de ventes aux enchères, la valeur d’une voiture est fixée en fonction du marché et en accord avec le vendeur. Une estimation trop élevée ne va pas attirer des acheteurs potentiels et ne va donc pas se vendre. Une estimation réaliste et attrayante va par contre intéresser beaucoup plus de monde, créer une certaine excitation et on obtiendra souvent, après de nombreux renchérissements, un excellent prix avec un résultat supérieur au prix du marché. Enfin, il existe deux façons d’annoncer un prix : avec ou sans réserve. Dans ce dernier cas, sans réserve, même si le prix adjugé est bien inférieur à la valeur de l’estimation, l’enchère la plus élevée remporte le lot. Cela se produit la plupart du temps lors de la vente d’une grande collection, avec plusieurs dizaines ou centaines d’automobiles, dans le cadre de successions, par exemple. Philip Kantor apporte une dernière précision. « Quand un vendeur veut s’assurer que sa voiture ne se vendra pas à un prix trop bas par rapport à la moyenne du marché, nous lui proposons un filet de sécurité, un prix de réserve. Aussi longtemps que ce prix de réserve n’est pas atteint, il n’y aura pas de vente, point final. »

Longines World’s Best Racehorse

Salle de vente au Zoute grand Prix

Pour rester dans l’émotion,
inscrivez-vous à notre newsletter

loader