10/05/2020 - Reportages

by nathalie marchal

SOUS LE VENT

LIAIGRE YACHTING

AVEC LA MER POUR DÉCOR ET HORIZON, LE VERTIGO A EMBARQUÉ UN COUPLE ET SES ENFANTS DURANT UN AN. LA MAISON LIAIGRE A CONÇU CE DEUX-MÂTS DE MANIÈRE À OFFRIR À CHACUN UN CADRE DE VIE ALLIANT ÉLÉGANCE ET CONFORT, DE QUOI APPRÉHENDER L’EXPLORATION DE LA GRANDE BLEUE DANS UN ESPRIT DE CLASSE ULTIME.

by nathalie marchal

SOUS LE VENT

LIAIGRE YACHTING

AVEC LA MER POUR DÉCOR ET HORIZON, LE VERTIGO A EMBARQUÉ UN COUPLE ET SES ENFANTS DURANT UN AN. LA MAISON LIAIGRE A CONÇU CE DEUX-MÂTS DE MANIÈRE À OFFRIR À CHACUN UN CADRE DE VIE ALLIANT ÉLÉGANCE ET CONFORT, DE QUOI APPRÉHENDER L’EXPLORATION DE LA GRANDE BLEUE DANS UN ESPRIT DE CLASSE ULTIME.

Si la proposition esthétique de cette enseigne - qui a réussi, en quelque trente-cinq ans d’existence, à imposer une empreinte indéniablement forte -, conserve la qualité et le savoir-faire de son précieux héritage français, ce sont des lignes totalement épurées et contemporaines qui signent ses remarquables réalisations. Avec pour mot d’ordre immuable l’équilibre, la justesse des proportions et la perfection jusque dans les plus petits détails. L’esprit Liaigre ? Aller jusqu’au bout du possible et du réalisable. Son ADN ? Le luxe effortless chic, avec des lignes claires qui privilégient une constante recherche de bien-être au cœur d’une esthétique retenue et épurée. Et son style ? Adapté au mode de vie de ses clients, il n’en cultive pas moins la sobriété, dans une écriture dépouillée et une absence de superflu.

Voilà qui sied fort bien, entre autres, à la conception intérieure de bateaux. Car si Liaigre réalise des projets prestigieux de maisons, d’appartements, de bureaux et de cabines de jet privés dans le monde entier, il s’acquitte également de l’aménagement de yachts et de voiliers. Face à la Grande Bleue, il y a là matière à exceller. Dans ce cadre, H a récemment rencontré, dans le QG parisien de la marque - un bel immeuble haussmannien du 7ème arrondissement de Paris regroupant ses équipes de professionnels totalement passionnés -, Guillaume Rolland, Principal au sein de la maison. Il nous a raconté l’histoire du Vertigo. Bienvenue à bord !

Longines World’s Best Racehorse

"LESS IS MORE" CETTE DEVISE - QUI SIED « COMME UN GANT » À LA MAISON LIAIGRE -, SE DÉCLINE MAGISTRALEMENT SUR LE VERTIGO. CAR S’IL N’Y A PAS UN CENTIMÈTRE À PERDRE SUR UN BATEAU, C’EST BIEN CONNU, AUCUN N’Y A ÉTÉ NÉGLIGÉ.

Publicité
Advertisement

« Nous jouons beaucoup avec les structures apparentes », poursuit le designer, « notamment au niveau des barrots ». De quoi se sentir tout de suite dans un bateau et non pas dans une maison. « Il s’agit d’accepter l’objet, et non pas de le couvrir ». Ce qui permet, de fait, d’exploiter la perception de l’endroit où on se trouve.

PRÉCISION ET OPTIMISATION

Des crayons noirs et de couleurs rangés par gammes de nuances, de grandes feuilles blanches où prennent vie autant de croquis, des plans, des écrans d’ordinateur ouverts sur des projets qui font rêver au premier coup d’oeil, voilà qui composent le lumineux bureau de Guillaume Rolland. C’est précis et très bien rangé, comme les univers qu’il crée. « Sur un bateau, tout doit être efficace », explique-t-il d’emblée. « Alors, au niveau de la recherche, tant que cela ne fonctionne pas ou que ce n’est pas abouti, on recommence ». Par exemple, dans une chambre, il s’agira du positionnement et de l’agencement du lit, du chevet et du placard, et du sens d’ouverture des portes. « C’est valable à toutes les strates de la conception et du développement d’un projet, et dans les détails », poursuit-il. Cela concerne des détails comme les ajustements de bois, les calepinages de pierre, ou encore le rythme des joints qui doivent tomber en phase les uns avec les autres. « Les clients sont au final très impliqués. Ils découvrent, avec nous, que dans ce domaine aussi on peut aller très loin. Trouver des solutions apporte une grande satisfaction et cela devient un jeu de voir jusqu’où on peut pousser la recherche. C’est comme un casse-tête chinois, un défi ».

Longines World’s Best Racehorse

Longines World’s Best Racehorse

DESSINE-MOI UN BATEAU

Et de fait, on atteint là des niveaux d’exécution extrêmement précis. Guillaume Rolland nous emmène, depuis son écran, à bord du Vertigo afin d’en appréhender quelques subtilités. Imaginez un peu : 70 m de long, des pointes à 20 nœuds… Il porte bien son nom, le Vertigo, avec son allure fière à donner le tournis tant il est majestueux. Un voilier sportif, mais également un objet rare à l’élégance racée, sobre. L’intérieur est à l’image de son extraordinaire allure. Dessiné, conçu, peaufiné jusqu’aux plus ultimes détails par la maison Liaigre, il offre un cadre de vie à l’image des vues que ses hublots laissent admirer : tout simplement exceptionnel. A commencer par ses courbures intérieures, harmonieusement profilées. Le regard, en les parcourant, ne peut qu’en épouser les contours. Mais ceux-ci n’ont pas été uniquement façonnés pour leur esthétique : ils sont pensés, également, pour assurer un maximum de sécurité tout en n’entravant nullement le confort. Car sur un tel voilier, cela peut sérieusement gîter ! Tout est donc fixé au sol, notamment. Et pour conserver le pied marin – et surtout bien positionné -, les extrémités des escaliers en aluminium massif ont été coudées. « De cette manière, quand le bateau gîte, on a toujours un point d’appui », explique Guillaume Rolland. Il fallait y penser… Plus qu’un détail, cette création symbolise assez bien l’esprit « yachting » signé Liaigre : une très subtile association de sobriété, d’élégance et de fonctionnalité parfaite, qui s’exprime dans des lignes pures au travers de matériaux nobles formant le décor d’un quotidien marin qui doit à tout le moins se vivre comme un enchantement.

LE PIED MARIN

Guillaume Rolland est lui-même un marin aguerri. Et c’est sans doute pour cette raison qu’il maîtrise aussi bien son sujet. « Je navigue depuis l’âge de 10 ans », précise-t-il. Et aujourd’hui encore, il navigue toute l’année… Pour un designer de yachts, c’est évidemment un grand avantage. « C’est pour moi une question de logique, de réflexes », poursuit-il. Cet escalier coudé dont nous parlions, par exemple, est le résultat d’une réflexion basée sur du vécu : il représente donc, certes, un bel objet en soi, mais il évite aussi de se tordre la cheville en accédant au pont supérieur par grande vitesse ou vent fort. Le point de départ de la réflexion ? « Il ne s’agit pas d’essayer de faire un appartement dans un yacht », souligne Guillaume Rolland. C’est même plutôt le contraire qui préside à la démarche de Liaigre : l’inspiration provient notamment des exemples puisés dans l’antre de plus petits bateaux - 10 ou 11 mètres -, où les contraintes sont d’autant plus présentes en matière de gestion de l’espace. « Nous ‘boostons’ en quelque sorte les solutions qui sont optimales pour ce type de bateau ». Ce qui donne un « fini » incomparable, depuis les petits rebords aux extrémités des meubles - pour que les objets ne glissent pas, et ne risquent pas de se briser sur le sol – jusqu’aux espaces de rangements cachés et dédicacés aux différents types d’objets à accueillir. Il n’y a d’ailleurs pas que les objets du quotidien qui soient dérobés à la vue : dans toutes les salles de bains, il faut ‘ouvrir le miroir’ - une porte coulissante – pour accéder aux commodités.

Longines World’s Best Racehorse

Longines World’s Best Racehorse

DÉCLARATION DE STYLE

« Nous jouons beaucoup avec les structures apparentes », poursuit le designer, « notamment au niveau des barrots ». De quoi se sentir tout de suite dans un bateau et non pas dans une maison. « Il s’agit d’accepter l’objet, et non pas de le couvrir ». Ce qui permet, de fait, d’exploiter la perception de l’endroit où on se trouve.

LES VOYAGES FORMENT LA JEUNESSE

Vie itinérante oblige, au cours de ce périple, le Vertigo n’a pas seulement raisonné au bruit des vagues : celui des leçons prodiguées aux enfants a également rythmé le quotidien du bateau. Une petite salle de classe a donc été conçue à cet effet. « On remarque là un très beau niveau d’exécution », pointe Guillaume Rolland. « Des portes coulissantes rondes permettent de fermer la salle de classe, et l’on conserve de très belles perspectives lorsqu’elles sont ouvertes ». Dans le bureau du maître de céans, des triangles de discussion ont également été prévus, avec un canapé faisant face au fauteuil et permettant aux enfants de venir échanger, étudier, lire en bonne compagnie dans cet espace. Une heureuse convivialité avec vue imprenable sur les flots.

Longines World’s Best Racehorse

DANS LES BRAS DE MORPHÉE

Et puisque tout sur un bateau est question d’espace et d’ambiance, on pourrait avoir tendance à croire qu’il convient d’en imaginer l’agencement « au cordeau » pour qu’il soit optimalisé. « Regardez ce lit, il n’est pas rectangulaire », contrecarre Guillaume Rolland. Pour ne pas se cogner ? « D’abord il est arrondi parce que cela libère de l’espace à l’angle, mais en plus, il est en biais, ce qui facilite les déplacements dans la cabine et donne une vue plus dynamique de la pièce ». Un petit placard de rangement est niché au dessus de la table de nuit, et un mât en métal est prévu, avec des crochets, pour tendre une toile sur le côté, afin de ne pas tomber si le bateau gîte durant une navigation de nuit. Car en effet, le Vertigo demeure un deux-mâts sportif. Un voilier dans lequel le luxe s’égrène comme une évidence – celle d’un art de vivre décliné au grand large.

Longines World’s Best Racehorse

Pour rester dans l’émotion,
inscrivez-vous à notre newsletter

loader