15/01/2018 - Portraits

Chicara Art

Lorsque la moto se fait œuvre d’art

Les motos de Chicara Nagata... comment les oublier une fois que le regard s’est posé sur ces créations hors du commun ? Ces bolides d’une beauté époustouflante sont l’œuvre d’un homme qui a voué son existence à les imaginer et les assembler pendant des milliers d’heures, au point de s’être isolé du monde pour s’adonner pleinement à sa passion

Longines World’s Best Racehorse

A 50 ans, le designer japonais Chicara Nagata n’a rien perdu de la flamme qui l’anime depuis plus de 20 ans. Sa vie, il l’a vouée à la conception de motos uniques, œuvres d’art envoûtantes tant elles sont empreintes de passion, d’ingéniosité et d’esthétisme. Dès son plus jeune âge, ces engins l’ont fasciné... jusqu’à ce jour fatidique, à l’aube de ses 16 ans, lorsqu’il est victime d’un grave accident au volant d’un de ces bolides et se trouve cloué sur un lit d’hôpital pendant 8 mois.

Même si je suis fan de toutes les motos, j’ai toujours voulu créer mes propres modèles à partir de composants dessinés par mes soins et réalisés entièrement avec de l’outillage à main, à l’exception des moteurs vintage que je choisis minutieusement.

L’incident ne fait pourtant qu’attiser l’engouement du miraculé et il décide, paradoxalement, de consacrer son existence à la machine qui a failli le tuer: son « obsession », comme il plaît à le relever, sera dès lors de construire des motos exceptionnelles, des chefs-d’œuvre en hommage à la vie et aux personnes qui l’ont sauvé, pour payer en quelque sorte sa dette à la société. Un défi qui le pousse à créer sans relâche jusqu’à l’isolement et finalement, « la perte de sa famille et de ses amis » avouera-t-il, fataliste.

Longines World’s Best Racehorse

Publicité
Advertisement

Lorsqu’on prend conscience de l’histoire de cet homme, son art ne peut que nous émouvoir et nous émerveiller au gré de la découverte. En sa qualité de graphiste et designer, Chicara fait preuve d’une imagination folle et d’une méticulosité sans pareille. « De temps à autre, mon métier influe sur la manière dont je conçois une moto. Parfois, construire une moto influe sur mon approche graphique. Les deux font très bon ménage ! En design, les principaux ingrédients sont l’idée et l’intuition. Dans cet esprit, j’essaie de trouver pour chacune de mes motos l’idée que personne n’a eue auparavant » explique-t-il. Treize motos au look néo-futuriste ont vu le jour au fil des années, chacune inégalable, ne ressemblant à aucun standard établi. Et le plus surprenant : toutes roulent parfaitement... reste à savoir si leur propriétaire ose aventurer de telles merveilles sur le bitume.

Longines World’s Best Racehorse

Le moteur, source d’inspiration

« Même si je suis fan de toutes les motos, j’ai toujours voulu créer mes propres modèles à partir de composants dessinés par mes soins et réalisés entièrement avec de l’outillage à main, à l’exception des moteurs vintage que je choisis minutieusement. Le moteur constitue la base de la future moto. J’utilise les détails pour déterminer le style qui lui correspond » explique Chicara. Le résultat ? Un savant alliage des métaux, un parfait équilibre entre fonction et esthétique et un heureux mariage de pièces anciennes et de design moderne. Les techniques, il les a acquises seul à force de persévérance et de longues heures de travail acharné... de la fonte au polissage, en passant par la soudure. 7'000 à 8’000 heures sont ainsi nécessaires pour achever chaque création, qui réunit quelque 500 pièces en acier, aluminium, chrome, cuivre ou laiton. « A peine j’avais maîtrisé ces techniques que je me suis trouvé face à d’autres difficultés qui me semblaient insurmontables... en particulier le défi que mes motos fonctionnent et puissent rouler comme les autres. Ce sont finalement les nombreux échecs auxquels j’ai dû faire face qui m’ont tout appris et m’ont amené où je suis aujourd’hui ».

Longines World’s Best Racehorse

Des œuvres primées

Chicara débute sa première œuvre en 1993... pour la terminer 7 ans plus tard, à force de rechercher la perfection ultime ! Il présente ensuite plusieurs créations en 2005 aux Harley custom shows en Belgique, Allemagne et France, remportant successivement six prix. La reconnaissance mondiale vient ensuite aux AMD World Championships – nom officiel des championnats internationaux de la conception de motos sur mesure. En 2006, son œuvre « Chicara Art I », pourvue d’un moteur Harley Davidson 1939, remporte en effet la 1ère place dans la catégorie « Freestyle ». L’an suivant, c’est au tour de « Chicara Art II » avec son moteur Harley WLA 1942 de se hisser au 2ème rang de la compétition. Depuis, le designer de génie s’est mis pour objectif de réaliser une nouvelle œuvre d’art par an.

Retour aux sources

Afin de financer sa passion, le créateur poursuit ses activités de design graphique et développe en parallèle pour le marché local des vélos électriques ou encore des motos de facture simple, confectionnées à partir de pièces manufacturées... des réalisations qu’il ne qualifiera toutefois nullement d’œuvres d’art. Son prochain projet ? “Durant ces nombreuses années consacrées à la construction de mes motos, je n’ai guère eu le temps de les conduire, de profiter de les faire rouler,” s’exclame Chicara. Son prochain modèle, Chicara Art V, il le veut totalement différent des précédents. Un retour aux sources, aux bases même de la moto... et cette création, il la conduira et il n’en démordra pas ! Il n’en dira toutefois pas davantage... et nous devrons donc, à grand regret, prendre notre mal en patience encore quelques temps.

Longines World’s Best Racehorse

Longines World’s Best Racehorse

Pour rester dans l’émotion,
inscrivez-vous à notre newsletter

loader