15/01/2018 - Lifestyle

Marc Lagrange

Sensualité charnelle

un hommage au photographe anversois Marc Lagrange

Publicité
Advertisement

Marc Lagrange aime déranger. Du moins à travers ses clichés... Cet homme s’est définitivement consacré à la photographie dans les années 80. Dès cette époque, il réalise des portraits et des nus intrigants de ses muses : des femmes fatales et insaisissables, pétries de secrets et de fantasmes. Des photos où pointe une tendance sous-jacente à la décadence. La volonté de toucher s'affirme dans sa série "And God created.... Women", où abondent les nus, féminins mais aussi masculins. À l’aube des années 90, le photographe se passionne pour le Polaroid, qui reste son médium préféré, à côté de la photographie analogique de grand format. Mais l’outil n’est pas l’unique élément de la réussite. Marc Lagrange accorde aussi une grande importance à la quête du lieu de casting idéal. Il scrute systématiquement les meilleurs éclairages et perspectives, il recherche la pose juste. À l’image du cinéma, chaque photo fait l’objet d’une mise en scène stylée, réalisée en cadre naturel ou en studio. Un travail minutieux, qui a pour objectif d’élever la sensualité à un niveau supérieur, de donner à chaque photo ce petit quelque chose qui transcende la réalité et porte notre regard vers une expérience unique.

Longines World’s Best Racehorse

Bonne The Face

De l’autre côté de l’objectif, le spectateur peut aborder l’œuvre en voyeur, mais il peut aussi se laisser absorber dans un univers insolite, fait d'intérieurs somptueux, généralement baroques. Des lieux peuplés de femmes étourdissantes : des êtres chics et magiques, mais qui sont également pétris de fragilité. On perçoit donc une réelle humanité dans ces clichés, qui distillent un érotisme revendiqué, mais ne virant jamais à l’obscène.

www.younggalleryphoto.com


Longines World’s Best Racehorse

Chateau Lagrange

Pour rester dans l’émotion,
inscrivez-vous à notre newsletter

loader