30/04/2021 - Reportages

"une belle histoire d’amitié"

Publicité
Advertisement

“La relation entre Mike Hawthorn et Peter Collins est perçue comme une belle histoire d’amitié, emblématique de cette époque du sport automobile.
Peter et Mike étaient certainement de bons copains. Mais n’oublions pas que ce ne fut réellement le cas que quand ils étaient coéquipiers et compagnons de voyage au sein de la Scuderia Ferrari. Peter était cosmopolite et s’adaptait de façon incroyable aux coutumes étrangères, à la nourriture étrangère.
Il était très fort en langues. En l’espace de 3 ou 4 jours, on l’entendait parler espagnol, portugais, français ou allemand de manière très convaincante.
A contrario, Mike râlait souvent contre tout ce qui était étranger. Il n’était pas à l’aise avec la cuisine non anglaise. Je pense qu’en fait il ne concevait pas la vie sans pubs anglais. C’est à l’étranger qu’on les voyait toujours ensemble tous les deux. Quand ils étaient de retour en Angleterre, ils ne s’appelaient pas, ne se voyaient guère. Ils avaient tous les deux d’autres amis à retrouver.”
Louise King, épouse de Peter Collins

légende photo : Peter Collins, vainqueur du Grand Prix de Grande-Bretagne à Silverstone, est félicité par le finaliste Mike Hawthorn. Peter Collins, au volant d’une Ferrari, a gagné à une vitesse moyenne de 102,05 milles à l’heure après être devenu le premier vainqueur britannique de Silverstone en 1958. Mike Hawthorn serait celui qui sourirait à la fin de la saison en devenant le premier champion du monde de son pays.

Pour rester dans l’émotion,
inscrivez-vous à notre newsletter

loader