16/09/2019 - Reportages

par Thierry Centner / Photos-Foto’s : Jaguar Land Rover Classic & Thierry Centner

“Reborn”

jaguar e-type

Contrairement à ce que l’on pense, il y a des coups de foudre qui prennent leur temps avant d’arriver à maturité... Mais le jour où ils se matérialisent, la jouissance n’en est que plus grande ! Thierry Centner nous raconte la récente acquisition de la E-Type Coupé 4.2 Serie 1 « Reborn » par son épouse Christine qui a passé toute sa jeunesse dans une famille où seule la marque Jaguar a compté...

Longines World’s Best Racehorse

La découverte d’une des plus belles voitures de tous les temps... Ce n’est pas moi qui le dis mais bien Enzo Ferrari lorsqu’il découvrit le Coupé E-Type 3.8 Série 1 au Salon de Genève en 1961. Depuis, d’autres belles carrosseries sont apparues mais l’exceptionnel dessin de la E-Type n’a jamais cessé de faire vibrer les cœurs, dont celui de Christine.

Peu après notre mariage en 1976, mon beau-père décida de revendre sa E-Type Série 2. Christine, et moi qui découvrais cette merveille, avons en quelques minutes décidé de lui faire une proposition. Refus catégorique : « Un jeune couple doit avoir bien d’autres priorités ! » Cela va de soi... Mais ce n’était que partie remise !

Lorsque je me lançai dans le rallye dit touristique, ma première acquisition, particulièrement motivée par Christine, fut une XK 120 DHC, amie fidèle depuis une douzaine d’années. La E-Type restait en arrière-plan mais à très faible distance. Christine conservait précieusement, dans son portefeuille, une petite photo couleur d’elle à 18 ans, assise sur l’aile de la Série 1 4.2 familiale de 1966.

Longines World’s Best Racehorse

Rétromobile, “The place to be... at the right time”

En février 2017, mes fonctions de Président du Club Jaguar Exclusive XK m’amènent dans les allées de Rétromobile. Tout d’un coup, Christine réagit comme un Beagle qui vient de lever un lièvre ! Devant nous se dresse le majestueux stand de Jaguar Land Rover Classic (JLRC) avec, au premier plan, une carrosserie brute d’une E-Type Serie 1. J’apprendrai que dans le programme “Reborn”, JLRC conserve un maximum des panneaux d’origine et que toutes les parties remplacées viennent de leurs propres ateliers à Coventry.

Christine ne s’arrête pas à cette belle coque. Elle se met à tourner autour d’une splendide E-Type 3.8 éclatante. « Scotchée », elle était prête à la ramener à la maison l’après-midi même sans avoir la moindre idée de ce qu’était le projet “Reborn”. En fait, cette 3.8 n’était pas une “Reborn” mais bien la commande de restauration d’un particulier...

Pour remettre de l’ordre dans nos idées, Stuart, le responsable des ventes de JLRC, nous a refait l’histoire du projet « Reborn ».

Longines World’s Best Racehorse

Longines World’s Best Racehorse

Publicité
Advertisement

The “Reborn” Project

Il fut officiellement lancé le 5 avril 2017 à l’occasion de Techno Classica à Essen et complète l’initiative entreprise avec succès sur les Land Rover Serie 1 et les premières Range Rover.

Chaque projet de E-Type “Reborn” débute par la recherche, principalement dans les régions les moins humides des USA, et l’homologation par les experts de JLRC d’un véhicule de base “Matching Numbers”. Une fois trouvé, il est ensuite amené dans la toute nouvelle usine de JLRC à Ryton, à quelques kilomètres de Coventry, là où les E-Type furent construites il y a une bonne cinquantaine d’années. Elles y sont entièrement démontées puis restaurées selon les dessins originaux, de manière authentique, en 12 à 14 mois suivant les spécifications de l’usine définies en 1960. Il était prévu de restaurer dix E-Type Série 1 uniquement. Toutes sont vendues aujourd’hui...

Longines World’s Best Racehorse

Les choses sérieuses...

Après cet éclairage, Stuart nous emmène à quelques pas de là pour nous montrer la prochaine E-Type destinée à bénéficier du programme “Reborn” : une 4.2 Série 1 Coupé de 1966, rouge avec intérieur en cuir noir. La voiture a eu deux propriétaires et est restée plus de 20 ans dans une grange de l’Indiana avec quelques autres anglaises.

Christine était tout de suite partante et après une vaine tentative de négociation, la discussion s’orienta vers les options. Une liste importante avec des choix indispensables, d’autres un peu moins. Sur ses voitures, mon épouse coche chaque fois à peu près toutes les options alors qu’elle n’en utilise pas la moitié... Ici, c’est – encore – plus sérieux car en plus d’augmenter la sécurité, certains équipements améliorent la fiabilité. Après deux bonnes heures sur le stand Jaguar dont de nombreuses minutes à choisir nos options, nous rentrons à l’hôtel contents de notre petite après-midi de shopping.

Brexit...

Il fallait maintenant accepter de nombreux mois de patience pour voir le félin rejoindre le continent : dur, dur ! Durant notre dîner, un risque m’apparut soudain : le Brexit ! Nous avions reçu une durée de réalisation (12 à 16 mois car c’était une nouvelle expérience pour JLRC ) mais pas de timing pour le début de la restauration (la nouvelle usine de Ryton n’étant pas finie). Et si la voiture n’était pas prête pour le 29 mars 2019 !? C’est bien simple, nous aurions à payer 6 % de droits d’entrée et 21 % de TVA sur la totalité du prix ! 27% de taxes en plus, c’était un “No Deal”.

De retour le lendemain, nous entamons une nouvelle négociation : l’achat de la voiture donneuse au prix du marché et mise en restauration avec un second contrat. Ce ne fut pas simple. Au bout d’un mois de discussions principalement juridiques, Christine devenait propriétaire d’une E-Type rouge qui ne roulait pas...

Longines World’s Best Racehorse

Longines World’s Best Racehorse

La couleur, un choix difficile

Fin 2017, il fallait choisir une nouvelle couleur pour la E-Type. Une visite à Ryton nous permit de découvrir une usine magnifique, d’une propreté presque “médicale” ou de multiples ponts accueillaient E-Type, XJ 220, Land et Range Rover, XK 120, D Type, sans parler de la collection exceptionnelle de plus de 300 véhicules des marques emblématiques anglaises d’avant et après la dernière guerre.

Une reconstruction de la fameuse XKSS, à la combinaison magnifique de Sherwood Green et cuir beige, attira notre attention. A notre demande, elle fut sortie de l’usine pour apprécier parfaitement les couleurs à la lumière du soleil. Pas la moindre hésitation, ce fut “le dernier choix” !

Longines World’s Best Racehorse

Un vainqueur du Mans pour tester la belle !

Début du printemps, les travaux ayant bien avancé (Stuart nous transmettait régulièrement photos et rapports), nous décidons de planifier une nouvelle visite pour un essai sur le circuit privé de Jaguar Land Rover. A notre surprise, Andy Wallace nous attendait à côté de la belle, soit le dernier vainqueur des 24 Heures du Mans sur une Jaguar ! C’était en 1988. Une série de tours de circuit permit d’identifier quelques problèmes, électriques principalement. La pluie abrégea les essais et il fut décidé de remettre la voiture sur le camion et de prendre le temps de contrôler ces quelques points faibles. JLRC nous confirma qu’ils se chargeraient de nous amener la voiture à leurs frais.

Elle nous fut livrée début juin 2018. Le lendemain de la livraison, Stuart débarqua pour s’assurer que tout était en ordre mais aussi pour homologuer un réparateur local pendant la période de garantie. Lui faisant part de ma petite déception quant au bruit de l’échappement (refait comme à l’origine), Stuart proposa sans discussion de le remplacer par un autre en inox. Quatre jours plus tard, c’était fait et sans frais !

Longines World’s Best Racehorse

Un service remarquable !

Après environ 2.000 km, j’ai identifié une série de faiblesses peu surprenantes après une telle restauration et j’en avisai JLR Classic qui envoya un technicien pendant deux jours pour solutionner la plupart des petits pépins. Comme nous étions en automne et découvrant qu’il était prévu une “winter maintenance with full spanner check” autrement dit, un « resserrage complet de toute la voiture », elle repartit pour Ryton ou elle resta l’hiver.

Jaguar Land Rover Classic restaure, avec un très haut niveau de qualité, ses propres modèles dans un environnement privilégié avec un service après-vente remarquable. La E-Type de Christine est la #3 sur une production prévue de 10. Ceci peut bien justifier quelques petits soucis, réglés
depuis !

Pour rester dans l’émotion,
inscrivez-vous à notre newsletter

loader